St Paul

Qui est St Paul ?

Deux sources sont utiles pour connaître la vie de Paul :

  1. Ses lettres, appelées épîtres (il en a écrit 14), qui s'adressent à des communautés ou à un frère.
  2. Le récit des Actes des Apôtres rédigé par Luc, historien, qui montre de Paul, pour sa propre communauté, ce que doit être un missionnaire.
St Paul

Le travail qui suit est celui de Manon et Matthieu qui étaient en 3ème. Le groupe de confirmation de l'année 2008-2009 n'étant pas assez étoffé, nous avons décidé d'attendre le groupe de l'année suivante.

Comme l'année 2008-2009 était dédiée à St-Paul, nous avons décidé d'aller à sa découverte.

Voici ce que vous avons appris :

La Torah

Avant d'être nommé Paul il s'appelait Saul. Paul est juif, né à Tarse en Cilicie (Asie Mineure actuellement, au sud-est de la Turquie) entre les années 5 et 10. Son métier est tisserand de tentes. Il est membre de la diaspora*, mais aussi citoyen romain. Il a été formé à l'exacte observance* de la Loi des Pères, la Torah*, par Gamaliel, pharisien* de renom. Il est rempli du zèle de Dieu. Il brûlait d'indignation quand il entendait les fidèles de Jésus, le Galiléen* de Nazareth s'en prendre à la Loi de Moïse alors que celui-ci avait été condamné par les autorités religieuses. Les partisans de Jésus osaient le proclamer juge de la fin des temps, vainqueur de la mort et assis à la droite de Dieu. Paul était comme aveuglé par la rage.
Paul est présent à Jérusalem lors du martyre d'Etienne "Les témoins avaient déposés leurs vêtements auprès d'un jeune homme appelé Saul (Ac 7, 58). "Saul, lui, approuvait ce meurtre" (Ac 8, 1). Suite à la mort d'Etienne, une violente persécution s'élève contre l'Eglise de Jérusalem, entraînant la dispersion des disciples* du Christ. Paul reçoit des mains de Gamaliel des lettres lui permettant de ramener enchaînés les disciples de Jésus, à Jérusalem; Malgré la dissuasion de Gamaliel (Ac 5,34-42), Paul, persécuteur zélé poursuit les chrétiens, qu'il considère comme une menace pour le judaïsme* officiel.

Tente nomade
Tente nomade
Martyre d'Etienne

Sa conversion :

Vers 26 ans, Paul part à Damas pour chercher des disciples de Jésus. Sur la route, le Christ apparaît à Paul et lui dit : "Saul, Saul pourquoi me persécutes-tu ?" à cela Paul répond : "Qui es-tu, Seigneur ?" Il lui répondit : "Je suis Jésus que tu persécutes. Mais relève-toi, entre dans la ville, et l'on te dira ce que tu dois faire". Ses compagnons de route s'étaient arrêtés muets de stupeur : ils entendaient bien la voix, mais sans voir personne.  Paul se releva de terre, mais quoiqu'il eut les yeux ouverts, il ne voyait rien, il était aveugle. Ses compagnons le conduisent à Damas, dans la maison de Judas où il reste trois jours sans boire et sans manger. Ananie, lui-même prévenu en songe par Dieu va retrouver Paul et lui impose les mains. Ce dernier recouvre la vue, se fait baptiser et reçoit l'Esprit Saint. (Ac 22, 3-16)

Premier voyage missionnaire 45-47

Revenant à Tarse après un court séjour à Jérusalem où il enseigne au Temple, Paul s'est arrêté à Antioche de Syrie où réside une petite communauté chrétienne. Il s'est lié d'amitié avec Barnabé, originaire de Chypre. Ce dernier lui fait donc appel pour évangéliser l'île de Chypre. Jean aussi appelé Marc, cousin de Barnabé, se joint à eux pour peu de temps. Les trois amis embarquent au port de Séleucie. De ville en ville, Paul devient chef de mission. Il visite brièvement Chypre. Désormais abandonnés par Marc, les deux missionnaires gagnent ensuite la Pamphylie et prêchent autour d'Antioche de Pisidie. Ils annoncent le Salut et la Résurrection en Jésus dans les synagogues (Ac 13, 14-42). La Bonne Nouvelle divise la communauté juive mais est bien accueillie par  la communauté païenne*.

Ils se rendent ensuite à Iconium puis à Lystres où Paul guérit un infirme (Ac 14,10). La population émerveillée le confond lui et son compagnon, avec les dieux "Zeus et Hermès" (Ac 14, 12). Leur démenti leur vaut une violente attaque : Paul est lapidé et laissé pour mort dans un fossé. Revenant à lui, il part avec Barnabé pour Derbé  où ils font de nombreux disciples (Ac 14, 21). Sur le chemin du retour, ils se rendent directement de Pergé à Antioche. Paul rapporte comment il a ouvert aux païens* la porte de la Foi (Ac 14,27).
Lors de ce premier voyage, une grande question s'est posée : la circoncision* est-elle nécessaire pour être sauvé? En effet de nombreux païens ont embrassé la foi chrétienne, ils ont été baptisés sans qu'il leur soit imposé de suivre les prescriptions de la Torah.

Lapidation
L'assemblée de Jérusalem 48-49 :
De retour à Antioche Paul et Barnabé sont délégués pour aller traiter la question à Jérusalem. Après intervention des uns et des autres, notamment Pierre, il fut décidé dans l'Esprit Saint de ne rien imposer aux païens quand ils se convertiraient. C'est peut-être à ce moment que l'on peut supposer que le premier concile* a eu lieu. L'assemblée de Jérusalem a pris une décision sur une question cruciale du christianisme naissant. La tradition chrétienne reconnaîtra dans ce discernement ecclésial* le modèle des conciles futurs.
Paul et Barnabé souhaitent visiter les communautés qu'ils avaient rencontrées lors du premier voyage missionnaire. Ils souhaitent aussi investir les grands ports de la Grèce, les centres actifs et culturels influents comme Philippe, Thessalonique, Athènes et Corinthe. Paul se dispute avec Barnabé et part avec Silas. L'esprit conduit la mission et la Parole voyage. A Lystre, il rencontre Timothée qui devient son compagnon inséparable. Ensemble, ils parcourent la Galatie et la Mysie. L'Esprit Saint leur indique avec force la route à emprunter et celle à éviter (Ac 16,6-7).  A Troas d'Alexandrie, ils gagnent l'Europe et s'embarquent pour la Macédoine.

Deuxième voyage : 48-52 :

A Philippe, Paul libère une servante possédée par un esprit de divination (Ac 16,26). Ses maîtres s'en prennent aux missionnaires qui sont jetés en prison. Un séisme, qui ouvre les portes de la prison, marque l'intervention divine en leur faveur. Suite à celle-ci, le geôlier et sa famille se convertissent. Paul et Silas sont libérés et poursuivent leur route, évangélisant Thessalonique et Bérée. A Corinthe, il travaille pendant 18 mois avec un couple d'ami, Aquilla et Priscille, qui sont eux aussi fabricants de tentes. C'est pendant cette période, vers 50-51, qu'il adresse une première épître ; la 1er Lettre aux Thessaloniciens suite aux des nouvelles inquiétantes qu'il reçoit de ceux-ci. De Corinthe, il s'embarque pour Ephèse, puis, il regagne Jérusalem.

Anecdote :

Après sa conversion, Paul prêchait la Bonne Nouvelle à Damas mais les Juifs se méfiaient de lui et allèrent jusqu'à faire garder les portes de Damas,  jour et nuit pour le faire périr. Les disciples le prirent de nuit et le firent descendre dans une corbeille le long de la paroi (Ac 9,19-25)

Baptême de Paul

Anecdote :

Pendant qu'ils étaient à Antioche, une grande famine s'abat sur Jérusalem; Paul et Barnabé organisent une collecte et décident de la leur porter.

Il est désireux de retourner voir les communautés qu'il a fondé, en Grèce et en Asie Mineure. Il choisit de repartir pour le pays des Galates et la Pisidie. Il atteint donc Ephèse après un an de route, et fréquente assidûment la synagogue pour annoncer la Bonne Nouvelle. Il s'installe dans une école privée tenue par un certain Tyrannos. L'œuvre missionnaire y est intense durant deux années. Ainsi, tous les habitants de l'Asie, Juifs et Grecs purent entendre la Parole du Seigneur (Ac 19,10).

Troisième voyage : 53-56
La partie terrestre des voyages de Paul :

Les voies empruntées par Paul.

Certaines des voies empruntées par Paul sont : la Via Appia, la Via Egnatia et la Via Sébaste.

Cette nouvelle voie (la Via Sébaste) favorisa aussi les échanges entre la Syrie et la Pisidie, ce qui est confirmé par la facilité de déplacements des premiers missionnaires chrétiens entre Antioche de Syrie et Antioche de Pisidie via Derbé, Lystres et Iconium (voir Actes 14:1-26 et 16:1-6)

Via Appia
Paul repart de Jérusalem pour Éphèse, où il est confronté aux juifs et aux fidèles d'Artémis*
Statue d'Artemis d'Ephèse

Il écrira aux Corinthiens : "Je resterai à Ephèse jusqu'à la Pentecôte car une porte y est ouverte toute grande à mon activité et les adversaires sont nombreux". (Co 16, 8-9). D'Ephèse, Paul envoie ses lettres aux Philippiens, à Philémon et aux Galates dans les années 55-56. Trois autres lettres suivront, première et deuxième aux Corinthiens et la troisième aux Romains.
Le succès de Paul provoque la colère des orfèvres d'Ephèse, marchands de statues à l'effigie de la déesse Artémis et d'autres dieux. En effet, Paul disait que leurs dieux n'étaient pas de vrais dieux. La corporation organise donc une manifestation, et, devant l'émeute, Paul, forcé de fuir, regagne Jérusalem. Après un séjour en Grèce et une halte à Philippe où il célèbre les fêtes de la Pâque, Paul rejoint le port de Néapolis, embarque pour Troas d'Alexandrie et poursuit jusqu'à Milet. Il fait ses adieux avec émotion aux anciens de l'Eglise et leur confie la communauté.

Puis, quittant un auditoire en sanglot, il embarque et finit son trajet en bateau jusqu'à Césarée-Maritime d'où il rejoint à pied Jérusalem.

Anecdote :

A Athènes Paul découvre un monument dédiés au dieu inconnu ; il dit aux Athéniens: "ce dieu inconnu que vous adorez c'est le créateur de l'univers".

L'arrestation de Paul
et son voyage captif à Rome 57-62

A Jérusalem, Paul salue les Anciens et Jacques (chef de la communauté de Jérusalem) et leur relate la progression de la mission chez les Païens. Mais, il se retrouve à nouveau confronté à l'opposition des juifs qui voient en lui un anticonformiste farouche, impie* et dangereux qui trahit le judaïsme*. On l'accuse d'avoir fait pénétrer un grec dans l'enceinte du Temple et ainsi profané le Lieu Saint (Ac 21,27-29). Attaqué, il ne doit son salut qu'a l'intervention de la garde romaine. Arrêté, Paul doit s'expliquer devant le peuple, les autorités juives et le pouvoir civil. Il est transféré à Césarée-Maritime afin d'y comparaître devant le tribunal du procurateur.

Au cours de cette tempête, Paul bénéficie d'une vision divine l'invitant à encourager les autres passagers à manger alors qu'ils jeûnaient depuis 13 jours, afin de permettre leur salut. Il permet à tous d'être sauvés. Sur l'île, il est accueilli par le gouverneur Publius, et guérit son père malade. Sur l'île, Il guérit aussi les barbares malades, signe d'un salut rejoignant le monde païen. Ceux-ci lui vouent une grande reconnaissance. Avec la garde, il reprend donc sa route. Arrivé enfin à Rome, il s'adresse encore aux juifs : " Sachez-le donc : c'est aux Païens* qu'a été envoyé ce Salut de Dieu, eux au moins ils écouteront" (ac 28,28). Pourtant, il est dit en épilogue du livre, qu'il recevait tous ceux qui venaient le trouver, juifs, païens ou chrétiens, leur proclamant le Royaume de Dieu (Ac 28-30). Grâce à lui, la Bonne Nouvelle rejoint la capitale du monde, lieu de l'Universel. Lors de cette captivité en semi-liberté qui dure environ deux ans,  décrite par le livre des Actes des Apôtres, Paul rédige les épîtres, dits "de captivité", épîtres aux Colossiens et aux Ephésiens, ainsi que les épîtres dits "pastoraux", épîtres à Timothée et à Tite, il prie et annonce la Bonne Nouvelle.
La partie maritime des voyages de Paul :
Lorsque St Paul est parti pour son voyage de captivité, c'était pendant la période de "mare clausum".

Mare clausum :

Période de l'année ou la navigation est arrêtée pour des raisons de sécurité. On ne navigue plus en automne et en hiver. Les navires en déplacement s'abritent dans les ports pendant cette période d'hivernage dans l'attente du printemps pour continuer le voyage.

Quelques termes de navigation à l'époque de St Paul:

Le nauclère :

Il représente à bord l'armateur. C'est lui le responsable de la cargaison et de l'aboutissement du voyage.

Les voyageurs :

Ils vivent sur le pont et ne disposent souvent que d'une surface d'à peine 1m². Chacun apporte sa nourriture, des viandes fumées, des fruits secs, des oeufs durs. L'équipage se contente de distribuer à chacun sa ration d'eau quotidienne.

Paul fait une requête : citoyen romains, il souhaite comparaître devant César à Rome ainsi que le Seigneur lui à demandé. Sa requête acceptée, il embarque pour Rome avec Luc ; sur le bateau il y avait Aristarque, un macédonien originaire de Thessalonique. Lors du voyage une tempête éclate ; lui, la garde et tout l'équipage font naufrage et échouent sur l'île de Malte (Ac 27,1-28,10).

Après la captivité à Rome,
                          qu'est devenu Paul ?

Enfin libre par décision de l'empereur, Paul à plein de projets ; visiter les communautés qui lui tiennent à cœur, entreprendre un voyage en Espagne, confins du monde habité… mais personne n'est capable de dire ce que Paul a fait. Il aurait été arrêté de nouveau vers 66, où il déclare : "Pour moi, voici que je suis déjà offert en sacrifice et le temps de mon départ est arrivé. J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé ma course." (2Tim 4,6-8) Il dit encore avec conviction : "La mission particulière que Dieu m'a confié, c'est d'évangéliser les païens* afin qu'eux aussi soient sanctifiés par l'Esprit Saint."
Celui qui se prétendait apôtre au même titre que les Douze*, aurait été décapité par l'épée en 67, sous Néron, sur la voie d'Ostie, non loin du Tibre, près du lieu où les archéologues ont aujourd'hui identifié sa tombe.

Basilique papale St-Paul-Hors-Les-Murs ou se trouve la tombe de St Paul

Anecdote :

Épîtres de Paul :
« Rococo Galéphico Tèsetèse Timetime Tiphi »
Phrase grecque permettant de retenir l’ordre des lettres de Paul.
Romains, 1 Corinthiens, 2 Corinthiens, Galates, Éphesiens, Philippiens, Colossiens, 1 Thessaloniciens, 2 Thessaloniciens, 1 Timothée, 2 Timothée, Tite, Philémon
Il manque la lettre aux Hébreux qui est en dernier dans les Evangiles.

Anecdote :

St Paul utilise plusieurs titres pour définir sa mission apostolique:
                        -Paul; serviteur de Jésus-Christ
                        -Paul, appelé à être apôtre
                        -Paul; ministre de l'évangile

Via Appia

Sources de ces recherches :

CD-rom "Paul de Tarse" par les éditions "La cité de l'Evangile"
Le site du diocèse de Versaille : http://www.anneesaintpaul.fr/
Le jeu de société "sur les pas de St Paul"

Martyre de Paul